Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède

Pour avoir voulu se jouer d’un tomte, lutin ou gnome du folklore suédois, le jeune Nils devient pareil à sa victime, c’est-à-dire à peine plus haut que la main.
Voulant retenir son jars blanc, tenté par l’appel des oiseaux migrateurs, Nils oublie sa taille minuscule, et le voici emporté dans les airs.

Quand j’étais petite (je devrais dire jeune, mais on me répète en riant que je le suis encore), le samedi matin, il y avait des dessins animés à la télé. Souvent des classiques de la littérature européenne et canadienne qu’adaptait des studios d’animation japonaise (ah glorieuse époque des dessins 2D et des interminables moments de contemplation fleuri…). Le roman de l’illustre Selma Lagerlöf en était. Le souvenir du dessin animé étant vague, j’ai déniché un exemplaire du roman à ma librairie indépendante de livres usagés préférées. J’ai DÉVORÉ le roman en une nuit emplit de contes de fées, de légende et d’aventures fabuleuses à travers des paysages somptueux. Parfois, oui, le ton est une peu veillot, un rien moralisateur, mais les personnages, l’imaginaire, le merveilleux univers de l’enfance de l’auteure oblitère ces petits détails.

Prudence, les éditions disponibles aujourd’hui sont souvent abrégées (blasphème!!!)…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s