Marina

Oscar fait l’école buissonnière assez souvent. Un soir qu’il erre dans les rues désertes d’un quartier à l’abandon, il tombe sur une villa déserte. Il entre dans la grande maison délabrée et découvre, abandonnée sur un meuble, une vieille montre à gousset. Comme il la saisit, quelqu’un entre dans la pièce. Effrayé, il prend ses jambes à son cou et court sans s’arrêter jusqu’au pensionnat où il habite. Ce n’est que là qu’il s’aperçoit qu’il a gardé la montre avec lui. Il décide de la rapporter. Et sur le chemin, il rencontre Marina…

Un roman magnifique d’avant les grands succès de Carlos Ruiz Zafon, pour absolument toutes les filles et tous les garçons (même ceux, voir celles, qui n’aiment pas lire…), tout âge confondu. Un de mes romans préférés, le genre qui vous reste dans le cœur et que vous voulez partager avec le monde entier. Voilà qui est fait !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s