C’est rien ça va passer

Il y a des livres qui vous attrapent. Tout simplement.

Vous êtes là, le livre est là, le destin quoi! Le regard survole, papillonne quand soudain un titre vous saute au coeur.

Ainsi, j’ai croisé la couverture de C’est rien ça va passer dans une librairie de livres usagés. Ainsi, je fus attrapée. Et pas qu’un peu !

Ce n’est pas rien, loin s’en faut !

Quelques mots seulement. Des mots d’une simplicité bouleversante, d’un minimalisme immense. Des mots qui inspirent ici un sourire, là un soupir amusé, encore ici quelque chose de doux, comme une caresse qu’aucune main n’aurait pu offrir.

Annie Saumont, d’abord une traductrice (de Salinger entre autres), devient une auteure d’exception, dont les recueils de nouvelles ont été à leur tour traduit en plusieurs langues. Son oeuvre – le qualificatif est amplement mérité – est étudiée de par le monde.

Nos propres listes scolaires devraient inclure C’est rien ça va passer; ce livre-là, et tellement d’autres! Si j’avais un mot à dire là-dessus, les élèves passeraient 3 heures par jour le nez dans les bouquins

Chose certaine, ce recueil de nouvelles a rejoint la liste des lives que ma fille aura l’obligation de découvrir, dans un peu plus d’une décennie…

Incontournable recueil

C’est rien ça va passer, un recueil de courtes histoires brillantes, hilarantes, mirobolantes. On y retrouve une finesse, une maîtrise de l’écriture, une maîtrise du mot, une maîtrise tout court de l’art d’offrir des récits captivants !

L’auteure s’amuse, tout coule d’une source joyeuse et cela force tout bonnement l’admiration. Du moins, mon admiration d’humble aspirante auteure.

Annie Saumont a plus d’un recueil de nouvelles dans son bagage de nouvelliste. Elle maîtrise à la perfection l’art de faire plonger le lecteur dans le regard de l’autre, s’il nous faut une raison parmi d’autre pour expliquer sa popularité. Traduite en plusieurs langues, les recueils de nouvelles d’Annie Saumont sont un bonheur de lecture. Ce recueil-ci en particulier.

Attention, la version de poche que j’ai choisi en page couverture de ce blog est épuisée.
On peut trouver le recueil aux Éditions Julliard en grand format papier ou en version ePub seulement sur le site leslibraires.ca.