Le château de Hurle

Dans un monde où les capes d’invisibilité et les bottes de sept lieues sont aussi commune qu’une file d’attente au supermarché le 31 décembre à 15h00, vivait Sophie Chapelier. Son plus grand malheur était d’être l’aînée de trois sœurs, destinée à échouer tout ce qu’elle entreprendrait. Mais après, sans le vouloir, s’être attirée les foudres de la Sorcière du désert, Sophie décide d’aller l’aide du terrible magicien qui vit dans le château ambulant, Hurle.

Ce roman de Diana Wynne Jones, une auteure que j’admire beaucoup, a été publié en 1986 et n’est disponible en français que dans les librairies usagées.

Beaucoup d’imagination, une grande dose d’intelligence, tout ça sur une base de simplicité absolue. C’est un roman d’aventure, c’est une histoire d’amour, c’est une fenêtre ouverte sur une vérité parfois difficile à accepter: parfois, nous sommes notre propre pire ennemi.

Je relis ce livre chaque année. Retrouver Sophie, Hurle et Calcifer me comble de bonheur à chaque relecture. Ne vous privez pas de ces excellents compagnons et de ce magnifique monde imaginaire, qui illuminent les soirées froides quand l’amoureux ronfle et que le jour est loin…

miyazaki howl

Image tirée du film Howl’s moving castle, du grand Miyazaki.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s