Maurice

 

A room with a view est l’un des films préférés d’un de mes amis préférés. Il s’avère que ce film est tiré d’un roman écrit par un écrivain anglais emblématique, E. M. Foster.

À ma librairie indépendante, et même à la librairie indépendante d’un autre coin de MTL, ni A room with a view et sa traduction, Avec vue sur l’Armo, se trouvaient sur les tablettes (normal, c’est un vieux titre). Par contre, sidéral bonheur à venir, il y avait une vieille copie de Maurice

Boum. La finesse, la sensibilité, le regard acéré, dur, jamais cynique de l’auteur, el cœur battant de ses personnages, Maurice, cher Maurice que l’on se prend à aimer et détester et aimer à nouveau. J’ai été charmé par cet éloge à la beauté, aux remous de l’amour – pas de ceux qu’on vend dans les pharmacies, ornés de femmes pâmées dans les bras d’hommes aux abdominaux trop nombreux pour être vrais- , et surtout un regard lucide, peut-être un plaidoyer à l’ouverture d’esprit et la révolte contre la condamnation implacable de l’homosexualité dans l’Angleterre du  début du 20ième siècle.

Un roman qui chavire et ravit. Et qui laisse croire que pour les amoureux, tout est possible…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s