La mécanique du coeur

 

La nuit la plus froide du monde, c’était en 1874, à Édimbourg.

Jack est né cette nuit-là. Son cœur gelé s’est aussitôt brisé. Pour le sauver, la sage-femme qui l’a mis au monde remplace son cœur par une horloge. C’est un mécanisme fragile que les émotions peuvent déglinguer pour de bon.

Pour ses 10 ans, il reçoit l’autorisation d’enfin aller en ville. Et il rencontre une chanteuse de rue. Et le tic et le tac de son cœur de bois est bouleversé…

Tout joli, ce petit roman sympathique en forme de conte de fée mécanique, apparemment écrit par un chanteur populaire, Mathias Malzieu.

Prescription pour les rêveurs, surtout quand leurs temps sont durs…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s