Pêle-mêle 1 : Mordillo

 

Les moins de vingt ans peuvent connaître, mais le doute m’étreins. Dans ce bon petit pays du Québec qui ne veut pas devenir, l’argentin Guillermo Mordillo, de son nom d’artiste, est plutôt méconnu.

Hormis les fanas de télé, qui se souviendront des capsules animées que diffusaient Télé-Québec, il reste peu d’irréductibles qui connaissent les personnages iconiques de ce géant de la BD.

J’ai retrouvé mes albums de Mordillo en vidant les boites et les boites de livres. Que ça faisait trop de longtemps que je m’étais privée de ces gros petits personnages à gros nez, qui parlent, dénoncent, soulignent nos étranges humaneries sans dire un mot, une bénédiction par les temps bruyants qui courent.

Prenez le temps de vous faire plaisir !

mordillo-1

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s