Mon coussin de divan (Keep calm and you know the rest)

 

Le mojo au boulot...

Le mojo au boulot…

De la mesure de guerre au coussin de divan

La version palpable se décline aujourd’hui en autant d’objets qu’un grand nombre de gentils contribuables, de confession hipster ou autre, considère comme utile, amusant, voir simplement joli-et-ramasse-la-poussière-sur-la-bibliothèque-Kallax (r.i.p. Expedit), peut imaginer.

Ma version est un coussin rouge, confortablement abandonné sur le divan du salon. La couronne m’avait plu autant que le ton de la phrase, traduite ainsi dans mon cerveau : calme-toi le gros stress ma fille et passe à autre chose. Maintenant, tasse à café, cahier de note, tapis de souris, t-shirt, porte-clés : les variations sur le thème se multiplient. Survol en bref d’une tendance rétro enrobée de l’onctueuse sauce web.

L’origine du slogan

Keep calm and carry on, ce slogan en mots blancs sur fond rouge écrits en lettres capitales et surmonté de la Couronne britannique, est devenu en un peu plus d’une décennie un incontournable, autant sur la Planète Internet que dans les sphères bien terriennes de la domesticité. Au départ, il s’agit d’une affiche élaborée par le Ministry of Information en 1939, alors que la Seconde Guerre mondiale s’enrage. Jamais diffusée par le gouvernement britannique, deux copies auraient, le veut la légende, survécus aux affres du temps. Ce secret dont personne n’avait cure a fait son petit bonhomme chemin, non seulement sur la Planète Internet, mais dans le cœur d’une panoplie de consommateurs, grâce Stuart et Mary Manley. Tous deux sont propriétaires d’un trésor de librairie d’occasion bien cachée au nord de l’Angleterre, Barter Books – p.s. je veux vivre dans cette librairie.
La genèse : ils ramènent à la librairie des boites de livres achetées aux enchères. Dans une de ces boites, l’affiche, que Mary encadre et accroche au mur. Leurs clients en demandent une copie, certains veulent acheter l’original. C’était en 2000-2002. Plus tard, en Angleterre toujours, une quinzaine de ces affiches sont présentées par un collectionneur privé à l’émission The Antique Roadshow. De bouche d’amoureux du rétro en oreille de bloggeurs, une tendance était née.

 Le Web

En 2009, alors que la vague Keep calm atteint diverses entreprises britanniques et que sont imprimés des affiches dérivés du slogan devenu icône, la compagnie Reincubate crée un générateur virtuel d’affiches. Les « Keep calm and read a book », « Keep calm and love Johnny Depp »,pullulent depuis sur les nombreux territoires de la Planète Internet. L’histoire ne dit pas qui, ultimement, a pensé à imprimer l’affiche, exempte de droit d’auteur puisque âgée de plus de 50 ans, sur mon coussin de divan. Mais c’était une idée charmante…
Bientôt, peut-être même cet après-midi, alors que dans mon coin de pays, des centaines de badauds se promènent le long d’une avenue commerciale en mode vente trottoir, un quidam dénichera, sous une pile de vieux machins ou caché derrière une bucolique tapisserie de laine encadrée avec amour par une bonne âme oubliée, la prochaine perle susceptible de trouver un petit coin sur le divan du salon.

À voir :

http://www.keepcalm-o-matic.co.uk/guide-to-keep-calm/

À lire :

http://www.theguardian.com/lifeandstyle/2009/mar/18/keep-calm-carry-on-poster

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s