Pêle-mêle 6 : au bord du fleuve 2

Le titre de cet article me rappelle les numéros désordonnés de la série de BD Donjons, qui a effectué un retour récemment en librairie (heureux accros de cette série, je vous salue)! Je vole l’idée, bien humblement.
C’est assise parmi les fleurs de trèfles au parfum si doux que je lis Le palais de minuit, de ce Monsieur Zafon, auteur du sensationnel L’ombre du vent, dont les personnages hantent encore un coin de mon imaginaire, des années après la lecture (en clair, offrez-vous ce plaisir, aussi disponible en format poche et à la bibliothèque pour encore moins de sous, sauf si vous oubliez systématiquement vos livres empruntés, auquel je vous suggère le meilleur des deux mondes: emprunté-le à un(e) collègue humain(e) ).

Si c’est un plaisir de retrouver les mots de ce très bon auteur, j’ai l’enthousiasme ambivalent envers les personnages et les rues suffocantes de Calcutta. Peut-être est-ce parce que, près du Fleuve St-Laurent, dans le coin de Verdun-sur-mer où je sévis, il fait 32℃ à l’ombre des érables!

C’est décidé, je me lance à la découverte des polars suédois dès que je termine Le palais de minuit, qui est somme toute assez bon pour me donner envie de connaître le sort de Ben et de la Chowbar Society!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s