Un été sans les hommes

 

La femme. L’homme. Et leurs infinis variations, tribulations, circonvolutions. Dans ce roman, il est question de Madame.

Un roman qui regarde à travers les yeux d’une femme qui décide de se réfugier, le temps d’un contrat d’enseignement d’un été, loin de la liaison que son mari entretient avec une femme plus jeune qu’elle. Elle se retrouve dans la tranquille campagne du Minnesota auprès de sa mère et d’un cercle de pétillantes veuves octogénaires.

Ce roman, c’est lire la femme à tous les âges de la vie, chaque étape cruciale, chaque moment difficile et chaque petit rien qui forme le quotidien au-delà de toutes ces croisées de chemin.

Une histoire sereine par une excellente écrivain, Siri Hustvedt. Un archipel d’humains qui affrontent leur fragilité avec toute la force qu’ils possèdent, ou ignoraient qu’ils possédaient.

Pour être claire: c’est illuminant, émouvant et amusant! Incontournable, à mon humble avis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s