Le petit ami

Chaque fois, invariablement, en lisant les mots de Donna Tartt, je ressens cette espèce d’admiration mêlée d’envie et je remets en question mex humbles ambitions littéraires.

Car ce talent, cette intelligence, ce regard singulier, d’une simplicité désarmante, troublante, est unique, incomparable, confine au génie.

Il n’y aura jamais de qualificatifs élogieux pour parler des romans de l’auteure américaine pour qui m’ébahis. Voilà le mot juste: avec un roman de Donna Tartt, on est ébahi.

Ce que l’on pensait du monde se dissipe, les personnages nous envahissent. Nous à la merci d’une tragédie que l’on croit entrevoir, sans jamais complètement parvenir à percer les mystères et les secrets. Il nous est impossible de deviner les gens juste à les regarder, et une vie entière à côtoyer un être aimé amènera toujours son lot de surprises, de part et d’autre. La nature humaine vit d’insatisfaction, d’eau fraîche et d’histoires.

Le petit copain, traduction Française de France du titre original, The little friend, est disponible en format poche dans votre librairie indépendante préférée. À lire et surtout à savourer, Mme Tartt ne sortant un roman qu’à tous les 10 ans…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s