Une fois n’est pas coutume, Miyazaki san

Le printemps est arrivé ici, après avoir pris tout son doux temps.
Dans le ciel, les nuages de pluie sont fracturés par un indéfectible soleil. Et si je pouvais mettre en sourdine le son de la terrasse, musique, voix et rire, j’aurais presque l’impression d’être dans un film d’Hayao Miyazaki.

Puisque Miyazaki s’inspire souvent de romans, je me permets cette courte digression d’admiration béate pour le travail de cet artiste unique.

Quand, même si le monde est splendide et la vie, une vraie joie à vivre, quand la mélancolie vous prends… Quand le bruit, le matérialisme, ce qu’ on achète pour jeter aussitôt. Quand les gens sont partout, il y a le sanctuaire des films de Miyazaki.

Et Spirited away est le meilleur… ou presque !

Alors, j’imagine tous ces gens remplacer par des esprits, certains moins élevés que d’autre… J’imagine une sorcière replète aux yeux énormes, maquillés à outrance au-dessus d’un nez volumineux qui ricanne dans son coin en regardant son établissement rouler rond.
Et je vois une fillette dans un coin, qui attend un dragon…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s