La grande panique, par Sempé

Le coup de crayon autant que les souvenirs de Sempé ont donné vie au Petit Nicolas, avec la collaboration du merveilleux auteur, René Goscinny.

Mais ce dessinateur au talent unique a également commis des dessins pour de grands magazines, dont le New Yorker.

Au cours de fructueuse carrière, il a publié chez Denoël plusieurs albums regroupant des dessins destinés à un public décidément plus adulte.

Tout cela, je l’ignorais complètement avant de tomber, dans une librairie de livres d’occasion, sur l’édition Folio de La grande panique, d’abord publié chez Denoël en 1966.

À peine feuilleté, ce recueil de dessins illustrant les soucis de l’auteur, d’une génération, j’oserais dire d’une époque, était mien.

Sempé pose sur le monde un regard ironique et inquiet, qui, s’il parvient à nous faire sourire, ne nous laisse pour autant la conscience tranquille. Ce qui était troublant alors l’est tout autant, peut-être davantage, aujourd’hui.

Pour retrouver ce trésor, les librairies d’occasion, l’achat en ligne et certaines bibliothèques sont les meilleures options.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s