Fortunately, the milk

Neil Gaiman est l’un de mes auteurs préférés. C’est lorsqu’il raconte des histoires aux enfants que je le préfère.

Coraline, Nobody Owens et maintenant, Fortunately, the milk.

Par bonheur, the milk

J’ai dévoré, le sourire aux lèvres, un trop chouette petit roman, que je devrais peut-être qualifié de conte, ou d’histoire à dormir debout!

Fortunately, the milk pourrait bien se dérouler dans n’importe quelle maison. Un papa qui a oublié d’acheter du lait sort un matin pour aller en chercher. Son fils et sa fille attendent et attendent, leurs céréales bien au sec dans leur bol respectif. Quand enfin papa revient, ses enfants lui demandent d’expliquer pourquoi il a mis autant de temps à revenir.

C’est parti pour des aventures rocambolesques !

Publiée en 2013, ma version est illustrée par Skottie Young, ce qui décuple le plaisir et les sourires ! En français, le livre a été publié en 2015 chez Diable Vauvert et s’intitule Par bonheur, le laitLes illustrations valent tout autant le détour. Le style est tellement différent que j’ai envie de me procurer la version française aussi.

Ça me comble de bonheur d’être une fan infidèle. Ainsi, je découvre des trésors à partager alors que les tablettes des librairies les ont déjà un peu oubliés.

J’espère que ma fille l’aimera autant que moi, celui-là !

 

Publicités