Notdog !

Il y avait au sous-sol, sur la tablette d’une bibliothèque qui attend que je lui donne un peu d’amour, ou à tout le moins du temps, une pile de vieux livres. Des romans écrit pour la jeunesse, sauvés du recyclage lors d’un déménagement.

J’y ai retrouvé une quantité de titres publiés par les éditions La courte échelle. Quand j’étais petite, cette maison d’édition régnait sur les tablettes de toutes les librairies et de toutes les bibliothèques du Québec. Du moins, est-ce l’impression qui m’aie restée.

C’est ainsi que j’ai retrouvé un exemplaire jauni d’une aventure de Notdog, que je l’ai relu en souriant tout du long.

Ah ! cher Notdog, comme tu m’avais manqué !

Notdog, le village, l’aventure

Il n’a pas pris une ride et quart, le chien le plus laid du village! C’est sans doute pourquoi on le retrouve en 2018 dans une nouvelle aventure.

Notdog, qui a donné son nom à l’agence des trois inséparables, joue au détective au coeur d’un village truffé de personnages plus vrais que nature.

Et il s’en produit des phénomènes étranges et des disparitions mystérieuses dans ce coin de pays-là !

Chacun des dix-neuf tomes vaut le détour, aussi je vais m’abstenir de vous parler d’un tome plus que d’un autre. À vous de choisir votre préféré…

Chose certaine, les mystères, l’amitié et le rire sont toujours au rendez-vous.

L’auteure de Notdog

Sylvie Desrosiers a écrit des dizaines de romans, tantôt destinés à la jeunesse, tantôt aux adolescents.

Pour les éditions La courte échelle seulement, elle a publié plus de trente romans.

Son style vif, son respect pour l’intelligence du lecteur de tout âge et surtout son écriture vive, brillante, limpide en font une auteure incontournable.

Elle signe aussi des albums pour les enfants, dont le joli Auguste Pokus, publié aux Éditions Scholastics en 2013, et qui vient de se trouver une place dans la pile de livres à lire sur la table de chevet… de ma fille.

Notdog dans le désordre

Puisque chaque aventure de Notdog est indépendante, on peut commencer au milieu ou à la fin sans risquer de gâcher son plaisir de lecture.

La geek un peu obsédée en moi recommande par contre de commencer par le tome 1.

On trouve maintenant les tomes de Notdog regroupés en volumes, à coup de 3 ou 4 tomes par volume. Sans être mon format favori, le volume a l’avantage de nous offrir plusieurs aventures en rafale.

Malgré tout, je garde toujours l’oeil ouvert pour les éditions originales. Après tout, on aime les vieux livres ou on aime pas !